Campagnes

Une valve pour vivre

Une valve pour vivre est l’un des premiers projets de Vesta et nous n’avons jamais arrêté notre travail sur ce projet. Il sert à financer l’achat de valves de drainage du LCR, utilisées pour les interventions chirurgicales pratiquées sur des enfants atteints d’hydrocéphalie. L’aide humanitaire octroyée dans le cadre du projet est destinée aux enfants privés de soins parentaux, souffrants d’hydrocéphalie. Une intervention chirurgicale pratiquée en temps opportun permet un traitement efficace et une vie normale aux enfants atteints d’hydrocéphalie.

Quelques faits rapides

  • L’hydrocéphalie est une pathologie rencontrée tant chez les enfants que chez les adultes qui est provoquée par un excès de liquide céphalorachidien accumulé dans la cavité crânienne qui entraîne la dilatation des cavités intracrâniennes appelées " ventricules ";
  • Les opérations et les consommables utilisés pour les opérations des enfants privés de soins parentaux et placés dans des établissements médico-sociaux ne sont pas pris en charge par la Caisse d’assurance-maladie de la République de Bulgarie ;
  • Très souvent, l’unique chance de sauver la vie de ces enfants est la collecte de dons pour l’achat des consommables utilisés pour les opérations ;

Résultats

Lors de la mise en oeuvre du projet Une valve pour vivre, plus de 10 interventions chirurgicales ont été pratiquées sur des enfants privés de soins parentaux et placés dans des centres médico-sociaux. Certains de ces enfants ont trouvé leurs parents adoptifs et mènent une vie normale et heureuse dans un milieu familial et social réconfortant.

"Le projet Une valve pour vivre nous tient à cœur, car notre fille Matea est parmi les beaux enfants qui ont été sauvés grâce à ce projet. Matea a été diagnostiquée hydrocéphale lorsque elle et sa sœur jumelle Alea sont nées en 2002. Grâce au financement de ce projet, à 3 mois Matea a été opérée et porte une valve. C’est une enfant intelligente, bavarde, dynamique, belle, son développement est tout à fait normal grâce à l’intervention chirurgicale réalisée avec les fonds collectés dans le cadre du projet. Je voudrais remercier toutes ces personnes remarquables qui contribuent à l’existence du projet Une valve pour vivre et à la possibilité qu’elles donnent aux enfants hydrocéphales de développer leur potentiel. Ma famille et moi, nous leur serons éternellement reconnaissants.“ – Key Montes, mère adoptive de Matea et Alea.

Matea et Alea, adoptées en 2003 en Bulgarie.